L'agroforesterie

L’agroforesterie, qu’est ce que c’est ?

L’agroforesterie est un mode d’exploitation agricole existant depuis plus de 7000 ans, qui associe des arbres à des cultures maraîchères, sylvicoles, agricoles ou à des animaux d’élevage, dans le but de profiter de bénéfices mutuels. On distingue 3 types d’agroforesterie, dans lesquels Treesition exerce : l’agrosylviculture qui mêle cultures et arbres, le sylvopastoralisme qui associe animaux d’élevage et arbres et l’agrosylvopastoralisme qui joint arbres, cultures et animaux d’élevage.

Agriculteurs qui entretiennent un champ

Les avantages de l’agroforesterie

Les arbres permettent de stabiliser les sols et d’augmenter leur fertilité, grâce aux racines ou aux feuilles qui, en tombant, vont augmenter la part de matière organique. Le choix de l’arbre doit donc se porter sur une espèce dont les racines sont plus profondes que les cultures, pour éviter la compétition pour les nutriments et en tirer un maximum de bénéfices. Le Paulownia est une espèce parfaite pour cela. Les racines des arbres permettent la dépollution des sols, la régulation des écoulements d’eau et l’augmentation de l’humidité du sol. Ces derniers séquestrent également le CO₂, ce qui régule le climat. L’agroforesterie permet d’amortir les accidents climatiques, une meilleure gestion des ressources naturelles et préserve la biodiversité.

Limiter les risque liés à  l’agroforesterie

Le risque le plus élevé de l’agroforesterie reste la concurrence possible entre les cultures et les arbres. Cette concurrence peut être pour l’espace, la lumière, l’eau et les éléments nutritifs du sol. Le choix du Paulownia permet néanmoins d’éviter ce risque. Ses racines se développent en profondeur, et permettent aux nutriments de remonter en surface. L'élagage du Paulownia sera différent selon le type d’agroforesterie : pour une association avec des animaux, une canopée développée pour servir d'abri au bétail sera choisie alors qu’une petite canopée sera préférée pour les cultures. 

Une autre limite est la place occupée par les arbres sur le champ. Un espace inter arbre optimal est calculé pour être aussi bien profitable à la culture qu’aux arbres. Pour les agriculteurs, les pertes de terrain seront compensées par de meilleurs rendements, la valorisation des ressources et un retour financier grâce au bois des arbres.

Le surplus de travail et les coûts que les arbres impliquent peuvent poser problèmes aux agriculteurs. Cependant, grâce au partenariat avec Treesition, la plantation, l’entretien et la vente du bois des arbres, ne sera pas à la charge de l’agriculteur mais à celle de Treesition, et cela de façon gratuite.